Janvier 2009. Cérémonie d’investiture de Barack Obama

Le 20 janvier 2009, le président Barack Obama et la première Dame Michelle Obama se dirigent vers la Maison Blanche.
Le 20 janvier 2009, le président Barack Obama et la première Dame Michelle Obama se dirigent vers la Maison Blanche. ( DOUG MILLS POOL / AFP)

Le 20 janvier 2009. Barack Obama fut le 44e président des Etats-Unis à prêter serment.

Dans le discours qu’il a prononcé à l’occasion de la cérémonie de son investiture, Barack Obama a insisté sur la nécessaire cohésion du peuple américain pour relever le pays. Il a lancé un message d'amitié à tous les humains qui «cherchent un avenir de paix et de dignité» et évoqué la situation en Irak et en Afghanistan sur fond de lutte contre le terrorisme.

Extraits de son allocution …



Sous les yeux de milliers de spectateurs, le couple présidentiel a rejoint le Capitole après que Georges W. Bush eut remis les clés de la Maison Blanche à Barack Obama. Puis, le tout nouveau président a retrouvé les nombreux invités du jour parmi lesquels quelques stars et certains de ses anciens prédécesseurs.

Chronologie des étapes qui ont rythmé la cérémonie d'investiture …


La semaine précédent la cérémonie d’investiture, une répétition générale avait fait appel à de nombreux figurants ainsi qu’à une doublure de Barack Obama sélectionnée parmi des dizaines de candidats.

Les coulisses de cette répétition …


A quelques jours de l'entrée de Barack Obama à la Maison Blanche, les mesures de sécurité avaient été renforcées, les menaces d'attentat planant toujours dans le pays.

Visite guidée du dispositif …


De Théodore Roosevelt en 1901 à George W. Bush en 2001, les cérémonies d’investiture des précédents présidents ont à chaque fois revêtu des formes différentes.

Rappel historique …


En ce début d’année 2009, Barack Hussein Obama devint donc le premier dirigeant noir de la première puissance mondiale.

Portrait d’un homme que rien ne destinait à de si hautes fonctions …


Pour son second et dernier mandat, Barack Obama s'est engagé à réguler plus strictement la circulation des armes à feu, à compléter la réforme du système de santé, à finaliser la remise sur pied de l’économie américaine et à empêcher l’Iran d’accéder au nucléaire militaire. Et pour marquer l’austérité prônée par la présidence, seulement deux bals officiels ont été prévus le jour de son investiture, au lieu de dix en 2009.
Vous êtes à nouveau en ligne