Fusillade en Floride : une mère de victime interpelle Donald Trump

France 3

Beaucoup d'émotion et de nombreuses questions prennent les États-Unis d'assaut, au lendemain d'une fusillade qui a coûté la vie de 17 personnes dans un lycée de Parkland, en Floride. La mère d'une victime interpelle Donald Trump.

Émotion et colère. Toute la journée, jusque tard dans la nuit, à Parkland (Floride, États-Unis) une foule bien au-delà des 24 000 habitants de la ville se réunit pour pleurer, prier et crier "plus jamais ça". Crier une douleur insurmontable, comme celle de ce père de victime, Fred Guttenberg, qui peine à trouver ses mots. Au-delà de l'émotion, la colère gronde à Parkland et au-delà. Faire quelque chose pour que ces drames trop fréquents cessent enfin.

Fou ou responsable ?

Le président Trump, qui a pris la parole jeudi 15 février, n'a annoncé aucune mesure limitant l'accès aux armes. Pas un mot. Le shérif du comté de Broward, Scott Israel, lui, a pris le contre pied : "Nous allons proposer des lois de bon sens qui vont rendre nos rues plus sûres", a-t-il déclaré. En attendant, le tireur Nikolas Cruz est passé devant un juge. La question est : sera-t-il considéré comme fou ou responsable de ses actes ?

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne