Fusillade de Las Vegas : le bilan s’alourdit à 58 morts et plus de 500 blessés

FRANCE 3

C’est lors d’un concert en plein air à Las Vegas (Nevada) que Stephen Paddock, 64 ans, a tiré sur la foule dimanche 1er octobre.

Le concert de country music bat son plein quand soudain un crépitement d’arme automatique déchire la nuit. Sur scène, le groupe continue à jouer, puis s’arrête. Mouvement de panique dans la foule. Un court répit, des spectateurs en profitent pour fuir, d’autres restent terrés au sol : "On est tous tombé les uns sur les autres sans avoir qui était vivant et qui ne l’était plus. On est resté à terre parce qu’à chaque fois que quelqu’un se relevait, ça recommençait à tirer."

"On s’est recroquevillés"

Puis les tirs reprennent. Une femme montre du doigt l’hôtel adjacent, le Mandalay Bay. À l’évidence, c’est de là que proviennent les coups de feu. "On a réentendu une salve de tirs et là 20 000 personnes ont fait le même geste, on s’est recroquevillés." Un inconnu interpelle un conducteur pour qu’il conduise des blessés à l’hôpital. L’hôtel est évacué, la chambre d’où proviennent les tirs vient d’être localisée au 32e étage. La police découvre un homme mort et une dizaine d’armes automatiques. Il s’appelle Stephen Paddock, il a 64 ans. Le dernier bilan fait état de 58 morts et plus de 500 blessés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne