Voir la vidéo
France 3

Fusillade à Las Vegas : "Pour sa crédibilité, Daech doit documenter ses liens avec le tireur"

"À ce stade, il faut être très prudent. L’enquête ne fait que commencer. Elle infirmera ou confirmera la revendication de la fusillade à Las Vegas par Daech. Le groupe terroriste a tout intérêt pour sa propre crédibilité à documenter les liens entre le tireur de 64 ans et l'organisation. Pour l'instant, il n'y a rien", explique Jean-Charles Brisard, président du centre d'analyse du terrorisme.

Idem à Marseille

"L'État islamique n'a rien revendiqué de manière opportuniste. Mais je ne dis pas que ce n’est pas exclu et qu'il n'a pas changé de stratégie, car il y a eu deux exemples ces derniers mois", note l'enseignant à Sciences Po à Strasbourg. Et de citer : "Au mois de juin, la revendication d'une attaque contre un casino aux Philippines qui s'est avérée farfelue. Et l'affirmation par ce groupe qu'il aurait dissimulé des explosifs à l'aéroport de Roissy, conduisant à l'évacuation de l'aéroport, alors qu'en réalité, l'incident était dû à un problème avec un passager".

Quant à l'attaque au couteau à Marseille revendiquée par Daech, pour Jean-Charles Brisard, "il faut attendre là aussi des preuves apportées par Daech ou les enquêteurs. En tout cas, l'assaillant a utilisé un mode opératoire correspondant à des préconisations de l'État islamique et s'en est pris à des cibles préconisées" par l'organisation terroriste.

Le JT
Les autres sujets du JT
plus