Charlottesville : les affrontements entre militants d'extrême droite et antifascistes font un mort

Une femme blessée, après qu\'une voiture a foncé sur la foule à Charlottesville (Virginie), le 12 août 2017. 
Une femme blessée, après qu'une voiture a foncé sur la foule à Charlottesville (Virginie), le 12 août 2017.  (JOSHUA ROBERTS / REUTERS)

Une voiture a foncé sur la foule en marge d'un rassemblement interdit. 

Les affrontements entre militants d'extrême droite et des contre-manifestants antiracistes à Charlottesville, dans l'est des Etats-Unis, ont fait au moins un mort, samedi 12 août, a annoncé le maire de la ville. Une voiture a foncé sur la foule, en marge d'un rassemblement de groupes d'extrême droite interdit par les autorités qui ont décrété l'état d'urgence. La police n'a pas confirmé auquel de ces deux groupes appartiennent les manifestants renversés par le véhicule. 

 "Je suis révolté et écoeuré par cette collision automobile qui a fait beaucoup de blessés", a d'abord tweeté Mike Signer, maire de Charlottesville, avant d'écrire une demi-heure plus tard : "J'ai le coeur brisé qu'une vie humaine ait été perdue".

 Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on voit une voiture de couleur sombre percuter violemment un autre véhicule par l'arrière, qui lui-même rentre dans une troisième voiture devant lui. La voiture responsable de la collision repart alors vivement en marche arrière, au milieu des manifestants qu'elle renverse. 

La situation est confuse. Selon divers témoins, les victimes seraient des contre-manifestants venus dénoncer la présence à Charlottesville de groupes de la droite radicale et identitaire américaine, dont le Ku Klux Klan et des néo-nazis.

 L'état d'urgence déclaré. Le gouverneur démocrate de la Virginie, Terry McAuliffe, a déclaré l'état d'urgence afin de mobiliser davantage de moyens policiers.

Vous êtes à nouveau en ligne