Etats-Unis : une vidéo manipulée de la démocrate Nancy Pelosi devient virale

Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, lors d\'une conférence de presse, à Washington (Etats-Unis), le 23 mai 2019.
Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, lors d'une conférence de presse, à Washington (Etats-Unis), le 23 mai 2019. (MANDEL NGAN / AFP)

Elle a été publiée au moment où le bras de fer entre Donald Trump et la présidente de la Chambre des représentants se durcit.

La démocrate Nancy Pelosi, considérée comme la bête noire des Républicains américains, est attaquée. La présidente de la Chambre des représentants apparaît dans une vidéo postée sur Facebook par le site conservateur Politics WatchDog dans laquelle on la voit bredouiller. Cette vidéo, partagée mercredi 22 mai, enregistre quelque 2,6 millions de vues samedi 25 mai.

Le site Politics WatchDog a publié la vidéo avec la légende suivante: "La présidente de la Chambre Nancy Pelosi sur le départ du président Trump de la réunion sur un plan d'infrastructures: 'C'était très, très, très bizarre'". Les images circulent également sur YouTube et Twitter, et des internautes décrivent Nancy Pelosi comme "ivre" ou suggèrent qu'elle est sous l'emprise de médicaments.

Vidéo ralentie de 25%

Selon le Washington Post (en anglais), qui a révélé la manipulation, le ton de la voix de Nancy Pelosi a aussi été modifié pour dissimuler le fait que la vidéo était ralentie. D'après une analyse des journalistes de l'AFP, cette vidéo dans laquelle Nancy Pelosi semble s'exprimer avec difficulté a été ralentie à environ 75% de sa vitesse normale, ce qui lui donne une élocution pâteuse.

Les images ont visiblement été tirées d'une intervention de Nancy Pelosi lors d'une conférence à Washington mardi. Lors de cet événement, elle a de nouveau accusé Donald Trump de "faire entrave à la justice" et d'être "engagé dans une opération de dissimulation" en refusant de coopérer aux enquêtes parlementaires lancées par les démocrates. Elle a aussi qualifié les actes du président américain de potentiellement "passibles de destitution", selon la vidéo originale publiée en ligne par la chaîne C-SPAN.

La vidéo ralentie a été notamment partagée sur Twitter par l'avocat de Donald Trump, Rudy Giuliani, qui a ensuite supprimé son tweet. De son côté, le président américain, qui l'a déjà qualifiée de "Nancy la folle" et l'accuse d'avoir "perdu la tête", a partagé une autre vidéo de Nancy Pelosi, sur Fox News. La vidéo semble avoir été éditée pour mettre en avant des passages dans lesquels elle bégaie et fait des erreurs de prononciation sur certains mots.

Vous êtes à nouveau en ligne