États-Unis : un vol suicidaire à Seattle

France 2

Un Américain de 29 ans a procédé à un décollage non autorisé, pilotant un avion de transport vide, à Seattle aux États-Unis. L'appareil s'est écrasé 90 minutes après avoir décollé.

La scène est surréaliste : un avion vient d'être volé par un mécanicien de 29 ans. L'homme, seul à bord, commence un looping... Ça passe, à quelques mètres seulement au-dessus de l'eau. Il est très vite rejoint par deux F15 de l'armée de l'air américaine. Depuis la tour de contrôle, un pilote professionnel tente de le raisonner. Pendant la discussion, l'homme aux commandes de l'avion apparaît tour à tour surexcité, confus, calme ou encore grave. "Il y a beaucoup de gens qui se soucient de moi. Ils seront déçus lorsqu'ils apprendront ce que j'ai fait. Je voudrais m'excuser auprès de chacun d'eux", déclare l'homme sur les enregistrements.

Le suicide d'un homme seul

"Je suis juste un mec brisé, j'ai quelques boulons mal vissés j'imagine. Je ne l'avais jamais vraiment su, jusqu'à maintenant", confie-t-il. L'avion qu'il pilote est un bombardier Q-400, un avion de transport de 67 places de la compagnie Alaska Airline. Pas vraiment un avion de voltige. Vendredi 10 août, à 20 heures, le mécanicien a procédé à un décollage non autorisé par la tour de contrôle. Il va voler pendant 90 minutes avant de se crasher sur l'île de Ketron. Les autorités ont tout de suite éliminé la piste terroriste et parlent du suicide d'un homme seul.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne