Etats-Unis : les drapeaux américains seront en berne jusqu'au 8 août en mémoire des victimes des fusillades d'El Paso et de Dayton

Des habitants viennent déposer des bougies après la fusillade survenue à El Paso (Texas), le 3 août 2019.
Des habitants viennent déposer des bougies après la fusillade survenue à El Paso (Texas), le 3 août 2019. (MARK RALSTON / AFP)

Les Etats-Unis ont été le théâtre de deux fusillades coup sur coup, samedi. La première a fait 20 morts dans un centre commercial d'El Paso au Texas. La seconde, quelques heures plus tard, a fait 9 morts devant un bar de Dayton dans l'Ohio.

Les tragédies s'enchaînent aux Etats-Unis. Deux nouvelles fusillades au Texas et dans l'Ohio ont fait 29 morts et 53 blessés au total samedi 3 et dimanche 4 août. Donald Trump ordonne la mise en berne des drapeaux américains sur les bâtiments officiels jusqu'au 8 août pour rendre hommage aux victimes. "Que dieu bénisse les habitants d'El Paso, au Texas. Que dieu bénisse les habitants de Dayton, dans l'Ohio", a-t-il réagi sur Twitter. Suivez notre direct.

 A Dayton, 9 neuf devant un bar. Un homme a ouvert le feu à 1 heure du matin, dimanche, devant un bar d'un quartier animé de cette ville située dans l'Ohio. Il a tué les neuf personnes "en moins d'une minute", selon le maire, avant d'être abattu par des "tirs de riposte". On compte également 27 blessés. L'auteur des tirs est un "homme blanc" de 24 ans, ont annoncé les autorités américaines lors d'une conférence de presse. Sa soeur figure parmi les victimes.

 A El Paso, 20 morts dans un centre commercialSamedi, un homme a ouvert le feu a proximité puis à l'intérieur d'un hypermarché de cette ville du Texas, tuant 20 personnes. Parmi les 26 blessés, certains sont dans un état critique. Les autorités texanes ont annoncé qu'elles allaient requérir la peine de mort contre le tireur qui a été arrêté.

Un premier tireur au motif potentiellement raciste. Au Texas, la police étudie la piste d'un possible "crime haineux", se penchant notamment sur un manifeste raciste publié en ligne dont le suspect pourrait être l'auteur. Le texte qualifie l'attaque de réponse à "l'invasion hispanique du Texas". La fusillade est qualifiée de "terrorisme intérieur" par les autorités fédérales.

Un problème national. La tuerie d'El Paso est la huitième plus meurtrière de l'histoire récente des Etats-Unis. C'est aussi la 250e fois qu'un tireur blesse ou tue au moins quatre personnes depuis le début de l'année 2019 dans le pays. Et Dayton est la 251e (voici la carte).

Vous êtes à nouveau en ligne