États-Unis : petite révolution dans le camp démocrate

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Après la France, c'est l'heure du renouvellement de la classe politique américaine. Tout du moins au Parti démocrate pour les élections de mi-mandat de début novembre.

Sur 435 candidats aux élections de mi-mandat aux États-Unis, le Parti démocrate a nommé 187 femmes pour briguer un poste à la Chambre des représentants, selon le Center for American Women and Politics. Au total, 133 candidats et candidates proviennent des minorités afro-américaines, latino-américaines ou aux profils atypiques.

Par exemple, Alexandra Ocasio-Cortez. D'origine portoricaine, cette éducatrice de 29 ans a grandi dans le quartier du Bronx à New York. À la primaire démocrate de la 14e circonscription de la métropole, elle a battu James Crowley, élu depuis dix ans.

Une victime de viols

Ayanna Presley est une autre illustration du renouvellement chez les démocrates. Première conseillère municipale à la peau noire de Boston, elle a battu un démocrate élu depuis dix mandats. C'est aussi une victime de viols.

Enfin, Amy McGrath est une ancienne pilote de chasse de l'armée américaine, qui a battu un démocrate bien ancré dans le Kentucky. Selon un rapport du Reflective Democracy Campaign, la population américaine est composée à 70% de femmes et de personnes de couleur alors que le Congrès est composé à 71% d'hommes à la peau blanche.

Retrouvez les vidéos de Linh-Lan Dao sur sa chaîne YouTube

Vous êtes à nouveau en ligne