Etats-Unis : le "Washington Post" publie de drôles de conseils en cas de fusillade

Le \"Washington Post\" a publié une série de conseils à suivre en cas de fusillade, le 15 février 2018.
Le "Washington Post" a publié une série de conseils à suivre en cas de fusillade, le 15 février 2018. (THE WASHINGTON POST)

Le quotidien américain recommande de "s'enfuir", "se cacher" ou "se battre" en cas d'attaque.

"Courez. Cachez-vous. Battez-vous." Le Washington Post (en anglais) a publié une série de conseils à suivre en cas de fusillade, jeudi 15 février, au lendemain de l'attaque qui a fait 17 morts dans un lycée de Floride. Les journalistes se sont notamment fondés sur les recommandations du département de la sécurité intérieure et des forces de l'ordre pour établir ce document. Dans ce guide, intitulé "Un tireur ouvre le feu dans votre immeuble. Que faire ?", le quotidien américain explique ce qu'il faut faire pour se protéger d'une attaque ou désarmer l'assaillant. Sans oublier d'énumérer les erreurs qui pourraient s'avérer fatales...

Le premier conseil est de prendre la fuite. Le Washington Post encourage pour cela ses lecteurs à "courir", tout en "choisissant précautionneusement" où ils se dirigent. "Pensez hors du cadre", ajoute le quotidien, invitant à passer par la fenêtre pour quitter le lieu de l'attaque. "Si vous êtes plus haut que le premier étage, la chute en elle-même pourrait être fatale", mettent toutefois en garde les journalistes. Autre conseil : se cacher. Le journal rappelle à ses lecteurs qu'il faut se dissimuler derrière des meubles résistants, prévenir les forces de l'ordre et réfléchir à comment s'enfuir si le tireur entre dans la pièce. "Barricadez les portes, ajoute l'article. Un tireur ne veut pas avoir à faire d'efforts pour entrer quelque part."

"Ne gardez pas l'arme, la police pourrait penser que que vous êtes le tireur"

Dernière option, en cas d'intrusion : "Battez-vous !" "Jetez des livres, des tasses – tout ce que vous trouvez. (...) Bougez", prévient le Washington Post, avant de rappeler qu'"une cible en mouvement est bien plus difficile à atteindre qu'une cible immobile". Autre proposition : se mettre en embuscade derrière la porte pour se jeter sur le tireur lorsqu'il entre dans la pièce et le plaquer au sol à plusieurs. "Arrachez-lui son arme. Ne la gardez pas dans la main car la police pourrait penser que vous êtes le tireur", met en garde le quotidien. Le dernier conseil est extrême. Même le Washington Post le reconnaît, précisant qu'il n'est "pas recommandé aux enfants" et "seulement en cas de dernier recours""Si vous tentez d'attaquer, choisissez une arme et visez les zones vitales comme la tête, les yeux, la gorge et l'abdomen, conclut le quotidien. Ne vous arrêtez pas."

Vous êtes à nouveau en ligne