Etats-Unis : la police tire 20 fois sur un jeune Américain noir qui n'était pas armé

Photo d\'illustration : un jeune Américain noir a été abattu par la police à Sacramento (Etats-Unis), dans la nuit du 18 au 19 mars 2018.
Photo d'illustration : un jeune Américain noir a été abattu par la police à Sacramento (Etats-Unis), dans la nuit du 18 au 19 mars 2018. (MAX WHITTAKER / REUTERS)

Il était suspecté d'avoir endommagé trois voitures et la porte d'une maison de son quartier.

Stephon Clark a été abattu de 20 balles. Ce jeune Américain noir a été tué par la police dans son jardin à Sacramento, dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 mars, raconte ABC (en anglais). Il était suspecté d'avoir endommagé trois voitures et la porte d'une maison de son quartier. Une fois face à lui, les policiers ont cru qu'il tenait une arme mais "après des recherches, les enquêteurs n'ont trouvé aucune arme sur lui. Le seul objet retrouvé près de lui était un téléphone portable", explique la police locale sur Facebook.

"Il se trouvait au mauvais endroit, au mauvais moment dans son propre jardin ? Franchement, ils n'avaient pas à faire ça", a réagi sa grand-mère, auprès du Sacramento Bee (en anglais).

Comme le rapporte le HuffPost, plusieurs personnalités ainsi que le mouvement Black Lives Matter ont exprimé leur colère face à la réaction de la police. "Stephon Clark tenait son téléphone dans son jardin, la police a cru à une arme et lui a tiré dessus 20 fois", a écrit le mouvement. "Il cherchait l'auteur d'actes de vandalisme. Du vandalisme ! Pas un meurtre de masse", a ajouté une comique américaine sur Twitter.