Etats-Unis : la Maison Blanche placée en confinement après des coups de feu

La Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le  24 mai 2017.
La Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le  24 mai 2017. (VANESSA CARVALHO / BRAZIL PHOTO PRESS / AFP)

Selon le Secret Service, chargé de la protection de la présidence américaine, un homme "se serait infligée une blessure par arme à feu le long de la barrière nord".

La Maison Blanche a été placée en confinement, samedi 3 mars, après des coups de feu tirés à proximité de la présidence américaine, à Washington. Le président des Etats-Unis est hors de danger : Donald Trump ne se trouvait pas dans sa résidence présidentielle, quand les coups de feu ont éclaté. Il passe en effet le week-end dans sa résidence de Mar-a-Lago en Floride, comme à son habitude.

Pas d'autres victimes

Selon le compte Twitter du Secret Service, chargé de la protection de la présidence, un homme "se serait infligée une blessure par arme à feu le long de la barrière nord de la Maison Blanche".

Les chaînes de télévision américaines ont montré des voitures de police et des ambulances garées sur les lieux de l'incident et des policiers délimitant un périmètres de sécurité. "Le personnel médical soigne la victime, un homme", a précisé le Secret Service, indiquant qu'il n'y avait pas d'autres victimes.

Les incidents autour de la Maison Blanche ne sont pas rares. Le 23 février, une automobiliste avait été arrêtée après avoir percuté avec son véhicule une barrière de sécurité près de la présidence. La voiture n'avait pas réussi à progresser au-delà de ces barrières.

Vous êtes à nouveau en ligne