États-Unis : l'espace aux mains du privé ?

FRANCE 2

Après avoir utilisé les vaisseaux russes Soyouz pendant huit ans, les États-Unis ont confié le transport de leurs astronautes vers la Station spatiale internationale à une société privée, créatrice de la capsule Crew Dragon.

L'image est toujours spectaculaire, mais cela fait plus d'un demi-siècle que les agences spatiales maîtrisent les lancements de fusées. Pourtant il y a quatre jours un décollage a marqué un tournant. Il s'agissait d'une fusée et d'un vaisseau privés de l'entreprise SpaceX, qui appartient au milliardaire Elon Musk. À cap Canaveral aux États-Unis, où la Nasa a réalisé ses plus grands exploits, les journalistes américains mesurent le changement. "Dans cette nouvelle ère spatiale, ce sont les compagnies plutôt que les pays qui vont ouvrir la voie", explique l'un d’eux.

Un coût de lancement beaucoup moins élevé

Le milliardaire Elon Musk n'a plus de limites à ses rêves d'enfants et savoure ce succès. Comme lui, le PDG d'Amazon Jeff Bezos et Richard Branson celui de Virgin, construisent des vaisseaux capables d'envoyer des hommes dans l'espace, autrefois l'apanage de quelques gouvernements sur Terre. Alors que le lancement d'un vaisseau de la Nasa avant son arrêt il y a huit ans coûtait 400 millions d'euros, celui de SpaceX ne coûte que 60 millions d'euros. Un coût beaucoup moins élevé notamment parce que les fusées SpaceX reviennent se poser et sont donc réutilisables.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne