États-Unis/Iran : nouvelles tensions dans le détroit d'Ormuz

France 3

Depuis jeudi 13 juin et l'attaque de deux pétroliers, les tensions sont vives dans le golfe d'Oman. Les États-Unis accusent l'Iran.

Deux tankers ont pris feu, le même jour, jeudi 13 juin, dans la zone ultrasensible du détroit d'Ormuz, d'où transite le tiers du pétrole mondial. Sur une vidéo tournée par l'armée américaine, on y voit des soldats iraniens approcher d'un tanker japonais. L'un d'entre eux semble retirer un objet sur le flanc du navire, une mine ventouse, qui n'aurait pas explosé, affirme Donald Trump. Le propriétaire japonais du bateau livre lui une version sensiblement différente. "L'équipage dit que le bateau a été heurté par un objet volant, ils sont catégoriques là-dessus. Une bombe posée sur la coque est un scénario que nous excluons", a déclaré Yutaka Katada, PDG du groupe Kokuka Sangyo.

Réunion d'urgence

En un mois, six navires ont été touchés, faisant craindre une flambée des prix du pétrole et un possible dérapage. Téhéran accuse Washington d'être une menace pour la région. L'enquête, menée sur les attaques du mois dernier, n'a pas permis d’établir des responsabilités. Tout juste conclut-elle que les dégâts ont été causés par des mines ventouses. Inquiète, l'ONU appelle au dialogue. Le conseil de sécurité des Nations-Unies s'est réuni jeudi en urgence à huis clos. Plusieurs pays demandent une "enquête indépendante".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne