États-Unis : c'est l'heure du bilan après le passage de l'ouragan Michael

FRANCE 3

La tempête a traversé plusieurs États, faisant 13 morts et des dégâts matériels considérables.

Mexico Beach, en Floride (États-Unis), a été littéralement balayée par l'ouragan Michael, au point que les autorités l'appellent "Ground zero", le point d'impact d'une catastrophe. Pour beaucoup de maisons, il ne reste que la plaque de fondation, tout le reste a été soufflé et emporté par les vents. Un couple revient dans sa maison soufflée par la tempête. "On avait mis beaucoup d'argent dans cette maison. Mais au moins on est vivant", tente de philosopher le mari.  

"Les gens n'écoutent pas les conseils"  

"Les murs tremblaient dans tous les sens. Je n'ai pas de boulot, nulle part où aller. Je n'ai pas assez d'argent pour partir. Que va-t-on devenir", se désole un habitant resté chez lui pendant la tempête. Côté de l'Agence fédérale des situations d'urgence, on pointe les constructions fragiles et les refus d'évacuer. "Moi, j'ai peur de l'amnésie à propos des ouragans", s'inquiète son directeur Brock Long. "Les gens n'écoutent pas les conseils, tant que le ciel est bleu", explique-t-il. L'ouragan Michael a fait 13 morts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne