Donald Trump affirme que l'Iran "souhaite une rencontre"

Le président américain Donald Trump, lors d\'une réunion à la Maison Blanche, à Washington DC (Etats-Unis), le 4 septembre 2019. 
Le président américain Donald Trump, lors d'une réunion à la Maison Blanche, à Washington DC (Etats-Unis), le 4 septembre 2019.  (STEFANI REYNOLDS / CONSOLIDATED NEWS PHOTOS / AFP)

Plus tôt dans la semaine, le locataire de la Maison Blanche avait expliqué qu'il espérait "aboutir à un accord" avec Téhéran. 

Est-ce le signe d'un réchauffement diplomatique à venir entre l'Iran et les Etats-Unis ? "Je peux vous dire que l'Iran veut une rencontre", a affirmé Donald Trump, jeudi 12 septembre, alimentant encore les spéculations sur un possible tête-à-tête avec son homologue iranien Hassan Rohani, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU. 

Mercredi, le président américain avait expliqué qu'il espérait "aboutir à un accord" avec Téhéran, évoquant les "énormes difficultés financières" iraniennes à cause du rétablissement des sanctions américaines. Sur un éventuel allègement des sanctions visant l'Iran, il avait par ailleurs laissé planer le doute. 

Un tête-à-tête "possible"

Près de quarante ans après la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays, le milliardaire républicain semble véritablement tenté par l'idée d'organiser une rencontre au plus haut niveau. Interrogé en début de semaine sur un éventuel tête-à-tête à New York, fin septembre, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, le président des Etats-Unis a estimé que "tout était possible".

Ce faisant, il irait plus loin que son prédécesseur démocrate Barack Obama qui, en septembre 2013, avait franchi un cap longtemps inimaginable : une conversation téléphonique avec Hassan Rohani.

Vous êtes à nouveau en ligne