EN IMAGES. Etats-Unis : une marée humaine déferle dans les rues de Washington contre les armes à feu

Plus de 800 marches étaient prévues dans d'autres villes des Etats-Unis et dans le monde avec, partout, la jeunesse en fer de lance.

Exaspérés par la répétition des fusillades dans leurs écoles, des centaines de milliers d'Américains sont descendus samedi 24 mars dans la rue pour une manifestation historique contre les armes à feu. A Washington, une marée humaine a investi les avenues entre la Maison Blanche et le Capitole. Un demi-million d'adolescents et d'adultes étaient attendus, avec comme mot d'ordre : "Plus jamais ça !"

Plus de 800 marches étaient prévues dans d'autres villes des Etats-Unis et dans le monde avec, partout, la jeunesse en fer de lance. A New York, Atlanta, Chicago ou St. Paul (Minnesota), des milliers de personnes se sont rassemblées en fin de matinée pour afficher leur soutien au mouvement.

L'événement national, baptisé "March for Our Lives" ("Marchons pour nos vies"), est une réaction spontanée au massacre le 14 février de 17 personnes dans un lycée de Parkland (Floride) Floride. Voici les clichés les plus saisissants du cortège de Washington.

110
Un manifestant brandit une pancarte jouant sur le double sens du mot "arms", qui désigne les bras comme les armes à feu, samedi 24 mars 2018 à Washington. On peut y lire "Les bras, c'est fait pour les câlins". ALEX EDELMAN / AFP
210
Une participante au défilé organisé à Washington samedi 24 mars 2018. Sur ses mains est inscrit l'expression "Don't shoot" ("Ne tirez pas"). JIM WATSON / AFP
310
Une participante du défilé organisé samedi 24 mars 2018 à Washington pour réclamer plus de contrôle des armes à feu brandit une pancarte où il est inscrit "Protégez les enfants, pas les armes". MANDEL NGAN / AFP
410
Le défilé pour une plus stricte réglementation des armes à feu organisé le samedi 24 mars 2018 à Washington, vu depuis le toit du Newseum qui surplombe la ville. ALEX EDELMAN / AFP
510
Une étudiante brandit une pancarte sur laquelle est inscrit "Serais-je la prochaine ?", samedi 24 mars 2018 lors du défilé contre les armes à feu organisé à Washington (Etats-Unis). JIM WATSON / AFP
610
Parmi les nombreuses célébrités ayant défilé à Washington samedi 24 mars 2018pour réclamer davantage de contrôle des armes à feu se trouvait Paul McCartney. "Un de mes meilleurs amis a été tué par balles juste à côté d'ici, donc c'est important pour moi d'être ici", a-t-il déclaré en référence à la mort de John Lennon, assassiné à New York en 1980. DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
710
Des manifestants réclament un contrôle plus strict des armes à feu brandissent leurs pancartes, samedi 24 mars 2018 à Washington (Etats-Unis). NICHOLAS KAMM / AFP
810
Yolanda Renee King (à gauche), petite-fille de Martin Luther King, samedi 24 mars 2018 lors du rassemblement prônant un plus strict contrôle des armes à feu. Âgée de 9 ans, elle a lancé à la tribune : "Je fais un rêve dans lequel trop c'est trop. Et il ne devrait pas y avoir d'armes dans ce monde".JIM WATSON / AFP
910
Emma Gonzalez (au centre), l'une des survivantes de Parkland et porte-voix du mouvement pour limiter la prolifération des armes à feu, samedi 24 mars 2018 à Washington. JIM WATSON / AFP
1010
Des lycéens et étudiants rassemblés à la tribune du rassemblement contre les armes à feu organisé samedi 24 mars 2018 à Washington (Etats-Unis). NICHOLAS KAMM / AFP
Vous êtes à nouveau en ligne