"Come as you are" dénonce les camps de rééducation pour homosexuels

France 3

Le film "Come as you are" est inspiré de la réalité. C'est l'histoire d'une homosexuelle envoyée par sa famille dans un camp de rééducation. Ces centres, fondés par des religieux extrémistes, existent toujours aux États-Unis.

Bienvenue à la Promesse de Dieu, un camp pour adolescents pas tout à fait comme les autres. En 1993, à 16 ans, Cameron intègre bien malgré elle ce centre de rééducation pour jeunes homosexuels en Pennsylvanie (États-Unis). L'expérience va se révéler très difficile.

70 000 ados internés tous les ans

Dans les années 90, les manifestations en faveur des homosexuels se multiplient aux États-Unis. Tous réclament le droit à la différence et dénoncent toute forme de discrimination. Les camps de rééducation en font partie. Nés il y a un siècle, ils existent encore dans 38 États. Plus de 70 000 jeunes y sont internés chaque année.

Dénigrement de soi, automutilation, suicide... Ceux qui s'en sortent sont des survivants. Le film de Desiree Akhavan, Come as you are, au cinéma mercredi 18 juillet, est basé sur leurs témoignages. Un vrai rôle de composition pour la jeune comédienne Chloë Grace Moretz et un film coup-de-poing réalisé par une femme elle-même militante pour la cause homosexuelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne