Chine/États-Unis : accusation d’espionnages

France 2

Washington a sommé Pékin de fermer son consulat à Houston. Quels sont les enjeux qui se trament derrière cette fermeture ?

Les États-Unis ont ordonné la fermeture immédiate du consulat chinois à Houston au Texas, donnant à ces diplomates jusqu’à demain, vendredi 16 heures pour quitter le pays, sous peine d’être arrêtés. Tout semble être parti, mardi dernier, avec des fumées suspectes s’échappant de la cour de ce consulat. Des habitants pensent que des documents auraient être brûlés. Mais bien sûr les pompiers de Houston n’ont pas pu entrer pour vérifier, immunité diplomatique oblige. En fait les États-Unis accusent ce consulat d’être au cœur d’un réseau d’espionnage.

Pékin menace de représailles

Cela fait effectivement longtemps que Washington accuse Pékin de faire de l’entrisme, du vol de propriété intellectuelle, de technologies américaines, notamment dans les universités américaines. De son côté, la Chine a menacé de représailles. Il y a quand même cinq consulats chinois aux États-Unis. Tout cela s’inscrit dans le cadre d’une véritable guerre froide entre les deux superpuissances. Il y a des tensions commerciales et économiques, des tensions autour de la question de Hong Kong et enfin des tensions diplomatiques sur l’emploi du mot "virus chinois" de la part de Donald Trump pour parler du coronavirus, explique le journaliste de France Télévisions, Loïc de La Mornais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne