VIDEO. Charlottesville : les Etats-Unis n'ont "pas de tolérance pour la haine" de l'extrême droite, assure Mike Pence

EVN

Donald Trump avait essuyé les critiques pour ne pas avoir condamné nommément les groupes d'extrême droite présents à Charlottesville.

Mike Pence tente d'éteindre la polémique. Les Etats-Unis n'ont "pas de tolérance pour la haine et la violence des suprémacistes blancs, des néonazis ou du Ku Klux Klan", a déclaré dimanche 13 août le vice-président américain, après le rassemblement d'extrême droite qui a entraîné des violences à Charlottesville, en Virginie.

Donald Trump a essuyé les critiques de ses adversaires démocrates, mais aussi de responsables du parti républicain, pour ne pas avoir condamné nommément les groupes d'extrême droite présents à Charlottesville. D'après le vice-président des Etats-Unis, "ces dangereux groupes marginaux n'ont pas de place dans la vie publique américaine". "Nous les condamnons dans les termes les plus fermes", a-t-il encore ajouté.

Vous êtes à nouveau en ligne