Avec son décret, Trump signe le retour des manifestations aux Etats-Unis

Manifestant anti-Trump à l\'aéroport de Los Angeles le 29 janvier 2017 contre le #MuslimBan.
Manifestant anti-Trump à l'aéroport de Los Angeles le 29 janvier 2017 contre le #MuslimBan. (Ronen Tivony / NurPhoto)

Le président Trump a réussi l’exploit de mettre la jeunesse américaine dans la rue pour protester contre sa décision d’interdire de territoire américain les habitants de sept pays à majorité musulmane. Comme aux belles années de la guerre du Vietnam, des milliers d’Américains découvrent les manifestations. Un mouvement amplifié et popularisé par les réseaux sociaux. Revue de tweets.


Le décret de Donald Trump a provoqué une vague d’indignation dans une grande partie des Etats-Unis et des manifestations spontanées ont eu lieu dans de nombreuses villes et dans de grands aéroports internationaux du pays. Même l’ex-président Obama s’est dit encouragé par «le niveau de mobilisation» à travers le pays. Le décret Trump est aujourd'hui critiqué dans le monde entier (avec des manifestations dans le Royaume-Uni) tandis que le monde des affaires américain semble gêné par une telle décision.

Sur Twitter, les Américains opposés à la décision présidentielle ont marqué leur mécontentement en «signant» leurs messages des slogans #muslimban #muslimbanprotest

Les manifestations ont commencé très tôt aux Etats-Unis. Dès l'annonce de ce décret. Avant même sa signature officielle. A New York, sur le célèbre Washington Square, haut lieu de la contestation, les manifestants crient en parlant d'eux-mêmes: «C’est à ça que ressemble la démocratie américaine» !

Des manifestation se sont aussi déroulées à Washington...

...A Détroit...
...A Saint-Louis.

Les manifestations ont aussi eu lieu à l'aéroport JFK de New York... 

...et dans les rues de la ville où ils scandent «Let them in» (laissez-les entrer).

Alors que des manifestations anti-Trump ont eu lieu le jour même de l'intronisation du nouveau président, les réactions à son décret ont été immédiates.

Les manifestants ont appelé les New-Yorkais à se lever.

Plus radicaux, certains appellent à la désobéissance 

Un autre interpelle le président sur son respect de la Constitution

Tandis que d'autres sont parfois plus «violents»...

...et d'autres encore plus politiques

Les manifestations peuvent parfois donner lieu à de jolies scènes

A Détroit, les manifestants ont affronté... la neige

Les protestations se sont étendues à l'Europe, et notamment au Royaume-Uni où des manifestations ont eu lieu à Londres

et en Ecosse. 

Vous êtes à nouveau en ligne