Anti-douleurs : les États-Unis dévastés par les opioïdes

FRANCEINFO

Aux États-Unis, les opioïdes font des ravages. Développés pour les patients en phase terminale de cancer, ils ont été prescrits en masse par les médecins pour des douleurs chroniques.

Des overdoses sans drogue et sans dealer. Les policiers comme Taylor Cleveland ont mis du temps à comprendre. Selon lui, ce qui empoisonne l’Amérique aujourd’hui vient de l’armoire à pharmacie. Il s’agit d’opioïdes, des anti-douleurs surpuissants. Vendus légalement, ils sont prescrits en masse pour des douleurs chroniques comme l’arthrose ou le mal de dos. Ce sont ces mêmes molécules qui provoquent des overdoses en série à travers le pays.

Une molécule pour les malades du cancer

Ce mal touche des citoyens ordinaires. Les opioïdes tuent près de 200 Américains par jour, soit 72 000 morts en 2017. Cela revient à un total supérieur à celui des armes à feu et des accidents de la route combinés. Développée pour les patients en phase terminale de cancer, la molécule va être prescrite à des millions d’Américains, souffrant de douleurs chroniques, à grand renfort de communication. Bien souvent, les opioïdes leur ont été prescrits par ordonnance.

Vous êtes à nouveau en ligne