Jeffrey Epstein a organisé un trafic de filles mineures sur son île jusqu'en 2019, affirme une procureure

Des manifestants brandissent des portraits de Jeffrey Epstein, le 8 juillet 2019, devant le tribunal de New York. 
Des manifestants brandissent des portraits de Jeffrey Epstein, le 8 juillet 2019, devant le tribunal de New York.  (STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

La procureure des Iles Vierges a demandé le prolongement des poursuites engagées au pénal contre le financier, qui ont été abandonnées après son décès.

La procureure des Iles Vierges a saisi la justice américaine, mercredi 15 janvier, pour demander la saisie des biens de Jeffrey Epstein. Elle accuse le financier d'avoir infligé des violences sexuelles à des mineures dans l'archipel jusqu'en 2019. Inculpé en juillet 2019 d'agressions sexuelles par le procureur fédéral de Manhattan, le sexagénaire a été retrouvé mort dans sa cellule le 10 août, à New York.

Ce recours, déposé par la procureure Denise George, est un prolongement des poursuites engagées au pénal contre le millionnaire, qui ont été abandonnées après son décès. Cette nouvelle action en justice constitue un développement important car le gestionnaire de fortune n'avait jusqu'ici jamais été inculpé pour des faits postérieurs à 2005.

Un "vaste réseau de traite d'êtres humains"

Les Iles Vierges sont un territoire américain mais ne font pas officiellement partie des Etats-Unis. Jeffrey Epstein possédait, en effet, deux îles privées dans l'archipel, Little St. James et Great St. James. D'après la procureure, l'enquête a montré que le financier y avait organisé un "vaste réseau de traite d'êtres humains et d'abus sexuels de jeunes femmes et de mineures ici, aux Iles Vierges". Les plus jeunes victimes présumées seraient âgées de 12 ans, a précisé la magistrate.

Selon le document déposé mercredi par Denise George, Jeffrey Epstein et ses complices auraient fait acheminer aux Iles Vierges des jeunes femmes et des mineures par avion. Ils leur auraient fait miroiter des opportunités de carrière, notamment dans le mannequinat, sans le moindre fondement.

Plusieurs jeunes filles auraient tenté de s'échapper de l'île de Little St. James, dont une à la nage, avant d'être reprises et séquestrées par l'équipe de Jeffrey Epstein.

Vous êtes à nouveau en ligne