Accident d'une voiture autonome Uber : le véhicule aurait "choisi" de ne pas éviter la femme qu'il a percutée

Capture d\'une vidéo montrant la collision entre une voiture autonome testée par Uber et une piétonne, à Tempe, dans l\'Arizona (Etats-Unis), le 18 mars 2018. 
Capture d'une vidéo montrant la collision entre une voiture autonome testée par Uber et une piétonne, à Tempe, dans l'Arizona (Etats-Unis), le 18 mars 2018.  (HO / TEMPE POLICE DEPARTMENT / AFP)

La piétonne, âgée de 49 ans, avait été renversée sur une route de l'Arizona. Elle est morte à l'hôpital des suites de ses blessures. 

Il s'agissait du premier accident entre une voiture autonome et un piéton. Un véhicule sans conducteur d'Uber, qui avait renversé une femme traversant la route, dimanche 18 mars à Tempe, dans l'Arizona (Etats-Unis), aurait "choisi" de ne pas l'éviter, relève le site Mashable, mardi 8 mai. La piétonne, qui a été conduite à l'hôpital après cette collision, y est morte des suites de ses blessures.

Selon le site The Information, cité par Mashable, les capteurs de la voiture autonome ont bien fonctionné, et ont ainsi bien repéré la piétonne de 49 ans, qui traversait la route avec un vélo. Ils n'ont cependant pas réussi à l'identifier en tant que personne. 

D'après des sources proches du dossier, citées par The Information, le logiciel du véhicule aurait confondu cette femme avec un "faux positif", c'est-à-dire un objet mouvant devant le véhicule, mais qu'il n'est pas nécessaire d'éviter – un sac en plastique, par exemple. Comme l'explique 20 Minutes, ce logiciel a été développé avec une "tolérance" importante à l'égard des "faux positifs", permettant au véhicule de les ignorer facilement. 

"La voiture n'a pas réagi assez vite"

Selon The Information, l'équipe ayant mis au point le logiciel de la voiture autonome a été trop "optimiste". "Le réglage était trop fort et la voiture n’a pas réagi assez vite", explique une source proche du dossier.

Comme le précise Mashable, Uber a suspendu provisoirement ses essais de voitures autonomes, à la suite de ce drame inédit. 

Vous êtes à nouveau en ligne