Une valise diplomatique retrouvée sur le Mont-Blanc, 46 ans après un crash

(Gregory YETCHMENIZA Maxppp)

Près d'un demi-siècle après le crash d'un avion d'Air India sur le Mont-Blanc, deux alpinistes ont retrouvé une valise diplomatique indienne sur les lieux de l'accident. Des débris régulièrement recrachés par le glacier des Bossons.

Le Kangchenjunga s'est écrasé le 24 janvier 1966 sur le
Mont-Blanc. Ce Boeing 707 effectuait la liaison Bombay-New York avec 117
passagers à bord. Aucun n'a survécu. Quarante-six ans après, deux alpinistes
ont découvert sur le glacier des Bossons des débris de l'avion. Et au milieu
des morceaux de carlingue, ils sont tombés sur un sac de courrier.

Arnaud
Christmann, l'un des deux alpinistes le raconte : "A l'intérieur, pas de diamant, pas
de lingot d'or, mais du courrier trempé. On a tiré sur une liasse. C'étaient
des journaux indiens."
Le sac en toile de jute portait les inscriptions "Diplomatic
mail" et "Ministry of external affairs".

Les deux alpinistes ont
remis leur trouvaille au peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de
Chamonix. Le PGHM devrait remettre ce sac aux autorités diplomatiques indiennes dans les jours à venir. "C'est sympa de se dire que 46 ans
après, des personnes vont peut-être recevoir du courrier"
, s'amuse Arnaud
Christmann.

Un autre accident avait
eu lieu au même endroit, en 1950. Celui du Malabar Princess, lui aussi d'Air
India. En montant sur le glacier, les deux alpinistes pensaient d'ailleurs
trouver des débris de cet accident. La canicule a pu accélérer l'apparition des
objets estime Christian Mollier, guide de haute-montagne qui avait trouvé les
vestiges du Malabar Princess.

Vous êtes à nouveau en ligne