Une nouvelle offensive hivernale frappe le centre des Etats-Unis, de Chicago au Texas avec neige, verglas et vent

Des usagers attendent un bus à Chicago sous une tempête de neige, le 02 février 2011
Des usagers attendent un bus à Chicago sous une tempête de neige, le 02 février 2011 (AFP/SCOTT OLSON)

La région affectée englobe une grande partie du "Midwest", et s'étend du Colorado à l'ouest jusqu'aux Grands Lacs, à l'est.Par certains endroits, de 2 à 2,5 m de neige étaient attendus. Les autorités conseillent aux habitants de rester chez eux plutôt que de se risquer sur les routes. Plus de 4.400 vols ont été annulés mardi.

La région affectée englobe une grande partie du "Midwest", et s'étend du Colorado à l'ouest jusqu'aux Grands Lacs, à l'est.

Par certains endroits, de 2 à 2,5 m de neige étaient attendus. Les autorités conseillent aux habitants de rester chez eux plutôt que de se risquer sur les routes. Plus de 4.400 vols ont été annulés mardi.

Mardi matin, l'aéroport de Dallas-Fort Worth, une importante plateforme aérienne située dans le sud des Etats-Unis, a été brièvement fermé mardi matin en raison de la tempête.

Mais l'aéroport le plus touché est celui de Chicago O'Hare avec 800 annulations pour la seule journée de mardi, qui devrait être marquée dans une zone allant des Grandes Plaines à la côte est par une importante tempête de neige, des rafales de vent et des pluies verglaçantes.

Près d'un tiers de la population américaine est concernée par cette tempête. A Dallas, 700 vols ont été annulés, 640 à Newark, près de New York, et 780 aux aéroports new-yorkais de LaGuardia et de John F. Kennnedy.

Dans un communiqué, l'agence de gestion des crises (FEMA), observe que par "sa taille et son ampleur, cette tempête ne doit pas être prise à la légère". "Si vous ne l'avez déjà fait, assurez-vous que votre logement et votre famille sont préparés. Vérifiez que vos voisins, notamment les plus âgés et les jeunes enfants, sont préparés", explique la FEMA.

A Chicago, la météo a prévu des chutes de neige de l'ordre de 45 cm et des rafales allant jusqu'à 100 km/h. La tempête devrait ensuite sévir à partir de mardi matin sur une zone allant du sud de la Nouvelle-Angleterre, vers Boston, à la région de la capitale fédérale Washington.

La semaine dernière, cette même région avait été affectée par une tempête de neige qui a provoqué de très nombreuses coupures d'électricité.

Vous êtes à nouveau en ligne