Une immense ferveur religieuse s'est emparée dimanche de millions d'Irakiens qui ont célébré le deuil d'Achoura

Trois millions de fidèles se sont massés dans la ville sainte de Kerbala, à 110 km au sud de Bagdad, coeur des célébrations où des chants s'élevaient de la foule à la gloire de l'imam Hussein, selon le vice gouverneur de la province éponyme, Nassif Jassem.Les cérémonies se sont achevées à la mi-journée sans incident.

Trois millions de fidèles se sont massés dans la ville sainte de Kerbala, à 110 km au sud de Bagdad, coeur des célébrations où des chants s'élevaient de la foule à la gloire de l'imam Hussein, selon le vice gouverneur de la province éponyme, Nassif Jassem.

Les cérémonies se sont achevées à la mi-journée sans incident.

Petit-fils de Mahomet et fils d'Ali, l'imam Hussein a été tué en 680 par les troupes du calife omeyyade Yazid lors d'une bataille dans le désert de Kerbala et selon la tradition, les fidèles se flagellent en signe de repentance pour ne pas avoir prêté main forte à leur imam.

Les cérémonies se sont achevées à la mi-journée sans incident.

Osmane al-Ghanemi, chef des opérations militaires de Kerbala, a indiqué que plusieurs personnes appartenant à deux groupes d'Al-Qaïda avaient été interpellées à une quarantaine de kilomètres au nord de Kerbala.

"Ils voulaient viser des pèlerins et placer plusieurs bombes sur la principale route. Nos forces en ont désamorcé neuf et ont fait un excellent travail dans la protections des pèlerins", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

Cette année, 105.000 étrangers ont fait le déplacement en Irak malgré les craintes d'attentats, notamment du Pakistan, des pays du Golfe, d'Iran, du Canada et de Tanzanie.

Quelque six millions de personnes au total ont visité la ville sainte, en dix jours de cérémonies qui culminaient ce dimanche, a précisé M. Jassem.

Vous êtes à nouveau en ligne