Une douzaine de Français mineurs en route ou partis pour la Syrie

(Ahmad Alhalbe Maxppp)

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a estimé ce matin à une douzaine le nombre de Français mineurs partis pour la Syrie ou en route vers ce pays. Le départ de deux jeunes de 15 ans originaires de la région toulousaine a provoqué une vive émotion. Au total, il y aurait environ 700 Français ou résidents en France qui combattent en Syrie.

Le ministre a promis ce matin de présenter une série de mesure pour tenter de juguler les départs de Français mineurs de 15 ans pour la Syrie. Il estime à une douzaine leur nombre actuellement. Soit qu'ils soient déjà dans le pays, soit qu'ils soient en route pour y arriver. Et il s'inquiète de voir ce phénomène s'accélérer.

Il s'est montré optimiste sur le sort des deux adolexcents qui ont fui la région toulousaine, estimant qu'ils étaient sans doute encore en Turquie et que des efforts étaient menés avec leurs familles pour tenter de les récupérer. Pour lui, cette tendance s'explique par la proximité relative de la Syrie, par le fait que le combat semble juste, puisque le régime en place est condamné par les grandes puissances et par le malaise qui traverse la jeunesse française.

Les services de renseignements estiment à 700 le nombre de Français ou de résidents en France qui sont impliqués dans la guerre civile syrienne : 250 combattent sur place, une centaine se trouve en transit, environ 150 ont manifesté la volonté de s'y rendre et 76 en sont revenus. Pour le ministre de l'Intérieur, ces retours posent d'ailleurs des problèmes en terme de sûreté interieure, car ces hommes ont été en contact avec des groupes fondamentalistes. Et des citoyens d'autres pays européens ont fait le même chemin.

Vous êtes à nouveau en ligne