Un soldat originaire de Savoie a été tué samedi en Afghanistan dans une attaque d'insurgés qui a fait aussi 2 blessés

Militaires français en opération dans la province du Helmand, au sud-ouest de l\'Afghanistan (archives février 2010)
Militaires français en opération dans la province du Helmand, au sud-ouest de l'Afghanistan (archives février 2010) (AFP / Thomas Coex)

Le militaire venait du 7e bataillon de chasseurs alpins de Bourg-Saint-Maurice, a indiqué l'Elysée dimanche.La mort de ce soldat porte à 54 le nombre de militaires français ayant péri en Afghanistan depuis le déploiement des premières troupes internationales fin 2001, selon la présidence de la République.

Le militaire venait du 7e bataillon de chasseurs alpins de Bourg-Saint-Maurice, a indiqué l'Elysée dimanche.

La mort de ce soldat porte à 54 le nombre de militaires français ayant péri en Afghanistan depuis le déploiement des premières troupes internationales fin 2001, selon la présidence de la République.

Samedi en début de soirée, à l'issue d'une opération dans la vallée d'Alasay, une colonne de blindés a été attaquée par des insurgés à proximité de Landarkhel, a expliqué la présidence dans son communiqué. Un tir d'une arme antichar a alors atteint le véhicule blindé dans lequel avait pris place la victime, un chasseur de 1ère classe.

Un caporal du 132e bataillon cynophile de l'armée de terre de Suippes (Marne), à bord du même véhicule, a été gravement blessé dans l'attaque, ajoute le texte. Un caporal-chef du 7e BCA a été plus légèrement atteint.

Nicolas Sarkozy "présente à la famille et aux proches du soldat tué au combat ses plus sincères condoléances et s'associe à leur peine", selon le communiqué de l'Elysée. "Il souhaite aux militaires blessés de se rétablir au plus vite et les assure ainsi que leurs familles de toute sa sympathie dans cette douloureuse épreuve."

Quelque 4000 soldats français sont actuellement déployés en Afghanistan, au sein de la coalition internationale sous commandement de l'Otan, qui compte environ 150.000 hommes. Depuis le début de 2011, 53 soldats de la coalition dont deux Français ont été tués, selon l'Elysée.