Un soldat français a été tué mercredi soir et quatre autres blessés par "l'explosition accidentelle d'une munition"

Soldat français du 35 régiment d\'infanterie patrouille à Hutnik dans le district de Surobi, le 22 septembre 2010.
Soldat français du 35 régiment d'infanterie patrouille à Hutnik dans le district de Surobi, le 22 septembre 2010. (AFP - Joel Saget)

L'accident s'est produit dans le sud de la Kapisa, dans l'est de l'Afghanistan, a indiqué jeudi le ministre de la Défense Gérard Longuet dans un communiqué.C'est le 58e militaire français mort dans ce pays depuis le début du déploiement des forces françaises dans le cadre de la coalition internationale sous commandement de l'Otan, en 2001.

L'accident s'est produit dans le sud de la Kapisa, dans l'est de l'Afghanistan, a indiqué jeudi le ministre de la Défense Gérard Longuet dans un communiqué.

C'est le 58e militaire français mort dans ce pays depuis le début du déploiement des forces françaises dans le cadre de la coalition internationale sous commandement de l'Otan, en 2001.

Selon le ministre, les jours des soldats blessés "ne sont pas en danger".

Mercredi en fin de journée, "l'explosion accidentelle d'une munition a mortellement blessé un soldat de 1re classe du 2e RIMa du Mans, blessant également quatre autres militaires de ce régiment qui se préparaient à embarquer à bord d'un véhicule blindé, dans le sud de la Kapisa", écrit le ministre de la Défense. Les blessés ont été "immédiatement pris en charge et évacués vers l'hôpital militaire de Kaboul".

Gérard Longuet adresse ses condoléances à la famille et aux proches du soldat tué et ses pensées "aux blessés et à leurs compagnons d'armes".

Environ 4000 soldats français sont actuellement déployés en Afghanistan, notamment dans le district de Surobi et la province de Kapisa, dans l'est du pays.

Vous êtes à nouveau en ligne