Un soldat français a été tué mardi peu après midi par l'explosion d'une mine artisanale, dans l'est de l'Afghanistan

Un soldat français en Afghanistan (archives)
Un soldat français en Afghanistan (archives) (AFP/JOEL SAGET)

Il a été mortellement blessé par un "engin explosif improvisé" alors qu'il effectuait une mission d'éclaireur pour un convoi "dans la vallée de Tagab", a annoncé le ministre de la Défense, Gérard Longuet.Il s'agit du 57e soldat français mort en Afghanistan depuis le déploiement des forces françaises dans ce pays, en 2001.

Il a été mortellement blessé par un "engin explosif improvisé" alors qu'il effectuait une mission d'éclaireur pour un convoi "dans la vallée de Tagab", a annoncé le ministre de la Défense, Gérard Longuet.

Il s'agit du 57e soldat français mort en Afghanistan depuis le déploiement des forces françaises dans ce pays, en 2001.

La victime est un soldat de 1re classe du 13e régiment du génie de Valdahon, dans le Doubs. Selon le porte-parole de l'état-major, le colonel Thierry Burkhard, l'explosion n'a pas fait de blessé.

Nicolas Sarkozy a présenté dans un communiqué ses "plus sincères condoléances" à la famille du soldat tué et réaffimé "son soutien au peuple afghan et aux autorités afghanes". Il a exprimé "la détermination de la France a continuer d'oeuvrer au sein de la Force internationale d'assistance et de sécurité. Cette force, mandatée par l'ONU, a reçu la mission de contribuer au retour de la stabilité, au rétablissement de la paix et au développement en Afghanistan."

Le 20 avril, un caporal du 2e Régiment d'Infanterie de Marine avait trouvé la mort et 9 autres marsouins avaient été blessés, également par l'explosion d'un engin explosif improvisé, en Kapisa, l'une des régions de l'est de l'Afghanistan où son déployées les forces françaises.

Environ 4000 soldats français sont actuellement déployés en Afghanistan, notamment dans le district de Surobi et en Kapisa.

Vous êtes à nouveau en ligne