Un réseau djihadiste européen démantelé par la police italienne

(Les mandats d'arrêt concernent 17 personnes au total, dont six ont été arrêtées en Italie © MaxPPP)

La police italienne a annoncé ce jeudi avoir réalisé un coup de filet contre un réseau djihadiste européen qui prévoyait des opérations pour libérer son chef, un prédicateur kurde irakien détenu en Norvège. Les mandats d'arrêt concernent 17 personnes au total.

Six membres présumés de ce réseau ont été arrêtés en Italie, quatre au Royaume-Uni et trois en Norvège, a précisé la police italienne. Les autres se trouveraient en Irak ou en Syrie aux côtés de Daech. Dans un communiqué, Eurojust, l'organisme de coopération judiciaire de l'UE, basé à La Haye, s'est félicité de "l'excellente coopération entre les autorités nationales impliquées".  

Les personnes arrêtées sont des disciples de Najmuddin Ahmad Faraj, dit Mollah Krekar, détenu en Norvège où il est établi depuis 1991. Ce dernier a cofondé en Irak Ansar al-Islam, un groupe islamiste qu'il affirme ne plus diriger depuis 2002.

Certains membres envisageaient des attentats-suicide

Le réseau se développait sur le "darknet", un réseau privé virtuel, "que nous avons réussi à pénétrer" , a précisé Giovanni Governale, l'un des responsables du groupe des opérations spéciales des carabiniers italiens. Selon lui, le groupe prévoyait de s'en prendre à des diplomates, notamment norvégiens, pour faire libérer le mollah Krekar.

Le réseau "s'apprêtait" également "à poursuivre l'envoi à l'étranger de nombreux autres djihadistes" , a ajouté Giovanni Governale, précisant que certains membres envisageaient des attentats-suicide, même si aucun projet précis n'était évoqué.