Un Mauricien emprisonné en appelle à Sarkozy

Domanick Murugan, emprisonné en Turquie, pour vol d\'antiquité, et son épouse Martine
Domanick Murugan, emprisonné en Turquie, pour vol d'antiquité, et son épouse Martine (© AFP/Album de famille)

Un Mauricien, détenu en Turquie depuis début mai, a écrit mercredi au président français pour réclamer son intervention

Un Mauricien, détenu en Turquie depuis début mai, a écrit mercredi au président français pour réclamer son interventionUn Mauricien, détenu en Turquie depuis début mai, a écrit mercredi au président français pour réclamer son intervention

Domanick Murugan, marié à une Française et vivant dans le Pas-de-Calais, a été arrêté à l'aéroport d'Antalya le 2 mai au moment de rentrer en France en famille, après la découverte dans ses bagages d'une pierre achetée dans la rue pour 20 euros.

La police considérant l'objet comme une antiquité, le touriste a été inculpé de trafic d'antiquités.

Domanick Murugan, qui encourt dix ans de prison, doit être jugé le 27 août. "Je suis totalement désespéré. Rien ne bouge, la meilleure solution pour moi serait que le gouvernement français mette la pression ou que Nicolas Sarkozy intervienne", a-t-il déclaré, lors d'un entretien téléphonique, à plusieurs journalistes invités par sa femme à son domicile de Chocques, près de Béthune.

Le Mauricien, père de quatre enfants, est installé en France depuis 37 ans.

Mercredi, son épouse française a fourni à l'AFP la copie d'une lettre adressée à Nicolas Sarkozy. "Je demande publiquement votre intervention pour la libération de mon mari." Elle avait déjà écrit au président de la République début juillet.

Depuis la médiatisation des faits au début de l'été, Mme Murugan peut parler une dizaine de minutes chaque semaine au téléphone à son mari. "Mon mari est innocent, il ne va pas bien, j'ai peur qu'il fasse une tentative de suicide, mes enfants, la famille et moi-même n'allons pas bien non plus (je ne travaille pas, l'activité de mon époux est en suspens, il n'y a aucune rentrée d'argent et notre fils de 5 ans voit un psychologue)", écrit-elle à Nicolas Sarkozy. "Vous devez nous aider, vous devez intervenir rapidement dans cette affaire", implore-t-elle dans sa lettre.

Le ministère des Affaires étrangères met en garde les touristes se rendant en Turquie contre "l'exportation de biens culturels et d'antiquités de plus d'une centaine d'années (...) Les autorités locales appliquent une définition très large à la notion d'antiquités."