Un imam et son assistant tués par balles à New-York aux Etats-Unis

(L’attaque a eu lieu en pleine journée, à 14 heures, dans un quartier populaire du Queens, à l’est de New York © Stephanie Keith)

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées hier soir dans un quartier du Queens à New York, après le meurtre, un peu plus tôt dans la journée, d’un imam et de son assistant. La police dit n’exclure aucune piste mais les habitants dénoncent un crime haineux et pointent du doigt le climat d’islamophobie du pays.

L’attaque a eu lieu samedi en pleine journée, à 14 heures, dans un quartier populaire du Queens, à l’est de New York. Originaire du Bangladesh, l’imam de 55 ans et un de ses associés, sortaient de la mosquée et rentraient chez eux lorsqu’ils ont été abattus, presque à bout portant, par un homme qui est désormais en fuite. Blessés à la tête, les deux victimes sont décédées à l’hôpital peu après. A ce stade, la police refuse de parler de crime haineux, affirme qu’elle n’a rien trouvé, lors de son enquête préliminaire, qui relierait ce double-meurtre et la religion des victimes, même si elle ajoute qu’aucune piste n’est écartée.

Climat d'islamophobie 

Mais pour les riverains, il est clair que les deux hommes n’ont pas été visés par hasard, surtout dans le contexte actuel. Dans la presse locale, certains montrent du doigt Donald Trump et sa rhétorique anti-musulman et déplorent le climat d’islamophobie dans lequel est plongé le pays. Beaucoup disent ne plus se sentir en sécurité. Et les statistiques leur donnent raison : les violences contre des musulmans se sont multipliées ces derniers mois.