Un homme abattu par erreur au Mur des Lamentations à Jérusalem

(Nir Elias Reuters)

Un garde du Mur des Lamentations, lieu sacré du judaïsme en Israël, a tiré à plusieurs reprises sur un visiteur juif vendredi matin. Il le soupçonnait d'être un activiste palestinien après l'avoir entendu dire "Allah Akbar". La police n'aurait rien trouvé de suspect sur la victime.

La victime, présentée comme un juif de 46 ans, aurait crié
"Allah Akbar" (Dieu est le plus grand) alors qu'il se trouvait dans des
toilettes proches du Mur des Lamentations à Jérusalem. "Un garde de sécurité a pensé
qu'il était en train de retirer quelque chose de sa poche. Il a dégainé son
arme et tiré à plusieurs reprises sur le suspect, qui est décédé de ses
blessures
", a expliqué le porte-parole de la police. Les autorités n'ont rien
découvert de suspect sur le corps de la victime.

Plusieurs centaines de témoins ont assisté à la scène peu
avant 8 h vendredi matin. Les fidèles étaient réunis auprès du Mur des Lamentations pour
la prière du matin à la veille du shabat. Le lieu le plus sacré du judaïsme se
trouve en contrebas de l'Esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de
l'islam. C'est là qu'a commencé la seconde intifada en 2000.

Vous êtes à nouveau en ligne