Un base jumper prépare un saut depuis l'espace

L\'Autrichien Felix Baumgartner réalise un vol test avant d\'effectuer un saut de 21 800 m de haut, le 15 mars 2012 à Roswell, au Nouveau-Mexique (Etats-Unis). 
L'Autrichien Felix Baumgartner réalise un vol test avant d'effectuer un saut de 21 800 m de haut, le 15 mars 2012 à Roswell, au Nouveau-Mexique (Etats-Unis).  (GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

L'Autrichien Felix Baumgartner, connu pour avoir sauté en chute libre du World Financial Center T101 à Taïwan et du Corcovado, à Rio, va s'élancer d'une capsule à 37 000 mètres d'altitude. 

Logique qu'un extraterrestre comme Felix Baumgartner s'entraîne à Roswell. Dans cette ville du Nouveau-Mexique (Etats-Unis), l'athlète autrichien va tenter de battre le record du monde de chute libre, en sautant d'un ballon à près de 37 000 mètres d'altitude. Pour s'entraîner, il a réalisé jeudi 15 mars un saut de 21 800 mètres de haut.

REUTERS

De là-haut, "la vue est incroyable. Beaucoup plus belle que ce que j'imaginais", a commenté le "base jumper", de retour sur la terre ferme. Cet été, l'athlète espère battre quatre records : le plus haut vol en ballon habité de l'histoire, la chute libre la plus haute, la première personne à franchir le mur du son en chute libre, et la plus longue chute libre (environ 5 minutes et 30 secondes). 

Selon le site redbullstratos.com (lien en anglais), qui documente le projet, le record de chute libre est détenu par le colonel Joseph Kittinger, pilote de l'US Air Force, qui avait sauté de 31 333 mètres dans le cadre de l'expérience "Excelsior III", en 1960. Kittinger est d'ailleurs conseiller spécial sur le vol de Felix Baumgartner et va lui servir de "mentor".

Une prouesse scientifique 

"Il faut garder en tête qu'à cette hauteur, l'atmosphère ne permet pas la vie humaine, a rappelé Dustin Gohmert, ingénieur à la Nasa, l'agence spatiale américaine, au Huffington Post (lien en anglais). Pour le corps, c'est exactement comme se retrouver dans l'espace." 

Parmi les applications scientifiques de l'expérience, Red Bull Stratos évoque donc la création de "nouveaux vêtements de protection spatiaux, ou de parachutes spéciaux conçus pour des vitesses dépassant les 1 120 km/h".

L'expérience pourrait aussi "servir aux pilotes militaires, qui volent pour certaines missions à plus de 24 300 mètres, et à des astronautes qui devraient abandonner un vaisseau spatial endommagé", par exemple.

A 41 ans, Felix Baumgartner est un habitué des sauts dans le vide. Il s'est notamment jeté du haut du World Financial Center T101 à Taipei (Taïwan) et du Christ du Corcovado, qui surplombe Rio De Janeiro (Brésil). Un ovni, on vous dit. 

Vous êtes à nouveau en ligne