Un attentat suicide sur un marché de Charsadda, au nord-ouest du Pakistan, a fait au moins 32 morts mardi

(AFP)

Il s'agit du troisième attentat suicide en trois jours dans cette région proche de Peshawar.Plus de 2.450 personnes ont été tuées en un peu plus de deux ans dans tout le Pakistan dans des attentats - suicide pour la plupart - attribués par les autorités pakistanaises à des talibans alliés d'al-Qaïda.

Il s'agit du troisième attentat suicide en trois jours dans cette région proche de Peshawar.

Plus de 2.450 personnes ont été tuées en un peu plus de deux ans dans tout le Pakistan dans des attentats - suicide pour la plupart - attribués par les autorités pakistanaises à des talibans alliés d'al-Qaïda.

Le kamikaze a fait exploser sa voiture en fin d'après-midi au coeur du petit marché de cette ville, sur une route où se trouvent des marchands de jus de fruits et des échoppes de vêtements pour femmes, selon la police.

Lundi à Peshawar, un kamikaze avait fait exploser la bombe qu'il portait sur lui à un check-point tenu par des policiers, tuant un agent et deux civils. Dimanche, un kamikaze avait déjà tué 15 personnes, dont un élu local, qui était sa cible, dans un marché à bétail de Peshawar.

Le rythme de ces attaques, devenues quasiment quotidiennes, s'est accéléré, les attentats et attaques de commandos suicide ayant fait plus de 370 morts dans tout le pays en un mois.