Un attentat a tué 40 personnes dans un mariage mercredi dans la province de Kandahar, au sud de l'Afghanistan

Les forces de l\'Otan sont engagées dans une offensive dans la province de Kandahar.
Les forces de l'Otan sont engagées dans une offensive dans la province de Kandahar. (AFP - Ed Jones)

Les premiers éléments de l'enquête indiquent qu'un kamikaze a fait exploser la bombe qu'il portait sur lui au milieu des convives, dans le village de Nagan, a indiqué le ministère de l'Intérieur. L'attentat a également fait 70 blessés.Par ailleurs, les talibans ont abattu un hélicoptère de l'Otan, tuant quatre Américains.

Les premiers éléments de l'enquête indiquent qu'un kamikaze a fait exploser la bombe qu'il portait sur lui au milieu des convives, dans le village de Nagan, a indiqué le ministère de l'Intérieur. L'attentat a également fait 70 blessés.

Par ailleurs, les talibans ont abattu un hélicoptère de l'Otan, tuant quatre Américains.

De nombreux convives de la noce avaient des liens avec des responsables de la police régionale ou avec une milice locale. C'est pour cette raison que la fête a été visée, selon un policier de Kandahar cité par Reuters.

L'explosion s'est produite dans la partie réservée aux hommes et la majorité des victimes sont des hommes, selon un journaliste de l'AFP à l'hôpital central de Kandahar. Mais des enfants sont au nombre des morts, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Il s'agit d'un des attentats les plus meurtriers en Afghanistan ces derniers mois.

Quatre soldats américains tués
Les talibans ont abattu un hélicoptère de l'Otan mercredi, tuant quatre Américains.

"Ils sont morts dans la province du Helmand", a déclaré le lieutenant-colonel Joseph T. Breasseale, un porte-parole de l'Otan à Kaboul.

En quatre jours, les forces internationales ont perdu 23 hommes.

Un peu plus tôt mercredi, un militaire britannique était mort dans l'explosion d'une bombe artisanale dans le district de Nahr-e Saraj, dans la province du Helmand. Dans la seule journée de lundi, sept Américains, deux Australiens et un Français ont été tués.

Ces derniers mois, un à deux militaires des forces de l'Otan meurent en moyenne chaque jour en Afghanistan.

A Washington, le Pentagone a estimé que la hausse du nombre de victimes était liée au renforcement de la présence militaire dans le pays. "Nous avons plus de soldats en Afghanistan, au sein de l'Isaf et du contingent américain, qu'à aucun autre moment. Le niveau d'activité est élevé, donc lorsque nous menons nos opérations et combattons l'ennemi, les occasions de contacts hostiles augmentent", a dit le porte-parole du Pentagone Bryan Whitman.

Kandahar, berceau des talibans

Troisième ville du pays, Kandahar est coutumière des attentats. Mais ils font généralement des victimes lorsqu'ils visent les forces internationales ou la police et l'armée afghane.

Depuis quelques semaines, les forces de l'Otan sont engagées dans une longue offensive dans cette ville pour rétablir l'autorité de Kaboul. L'opération doit culminer cet été dans certains districts et se dérouler à la fin de l'été dans d'autres.

Si les forces internationales vivent une semaine noire, l'Otan aussi s'est rendue coupable de bavures dans le passé, tuant des dizaines de personnes lors de bombardements visant par erreur des civils.