Ukraine : Washington accuse officiellement Poutine de mentir

(Kevin Lamarque Reuters)

Faisant fi des habituelles précautions de langage diplomatique, le département d'Etat américain a publié un document intitulé "La fiction du président Poutine : 10 affirmations fausses sur l'Ukraine". Le document explique que Vladimir Poutine a ignoré ou déformé des faits pour justifier l'agression russe en Ukraine. La diplomatie américaine évite habituellement la mise en cause directe de la sincérité de dirigeants étrangers.

Le ton "guerre froide" est toujours de mise entre les Etats-Unis et la Russie, malgré les très timides négociations internationales qui se sont ouvertes autour du dossier ukrainien. Le département d'Etat américain, c'est à dire l'équivalent du ministère des Affaires étrangères, a rendu public un document au ton inhabituellement incisif vis-à-vis d'un dirigeant étranger, en l'occurrence Vladimir Poutine, consultable ici.

Dostoïevski a écrit que deux fois deux égale cinq

Le dirigeant russe est sans ambages accusé de mentir sur l'Ukraine, sous le titre "La fiction du président Poutine : 10 affirmations fausses sur l'Ukraine". Habituellement, la diplomatie américaine évite soigneusement les mises en causes directes de dirigeants étrangers, mais cette fois semble-t-il, la coupe est pleine.

Et le ton plein d'ironie est à l'avenant : "Alors que la Russie élabore un récit inexact pour justifier ses actions illégales en Ukraine, le monde n'a jamais eu à connaître une fiction russe aussi étonnante depuis que Dostoïevski a écrit que deux fois deux égale cinq est une chose charmante ", écrit le département d'Etat.

Plaques d'immatriculation russes

Suivent les dix points en question, notamment les soi-disant "forces d'auto-défense" qui seraient à l'oeuvre en Crimée, selon les mots de Vladimir Poutine. Le document pointe que ces "mystérieux" soldats sans insigne conduisent des véhicules aux plaques d'immatriculation russes, avouent sans difficulté appartenir aux forces russes quand ils sont questionnés et portent des armes inaccessibles aux civils.

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne