Ukraine : les opposants font le siège du gouvernement

(Gleb Garanich Reuters)

Plus de 2.000 manifestants bloquent ce lundi matin les accès au siège du gouvernement, conformément au mot d'ordre lancé hier pour contraindre le pouvoir à la démission. Celui-ci a suspendu la signature d'un accord d'association avec l'Union européenne pour se tourner vers la Russie.

Ils ont afflué depuis la place de l'Indépendance, à quelques centaines de mètres, là où des milliers de manifestants ont passé la nuit sous tente, conformément à l'appel lancé par l'opposition après la manifestation de dimanche qui a rassemblé plus de 100.000 personnes. Et fait 165 blessés - des manifestants qui ont tenté de prendre d'assaut l'administration présidentielle.

"Nous devons mobiliser tout le pays, ne pas perdre l'initiative" , lançait dimanche soir Vitali Klitschko, l'ex-champion du monde de boxe. L'initiative du jour, c'est donc de bloquer les accès au siège du gouvernement, dans le centre de Kiev.

Plus de 2.000 manifestants sont mobilisés ce lundi matin. Toutes les rues situées autour du siège sont également bloquées par des automobilistes. 

Corruption

"Azarov, en prison !" scandent les manifestants - à propos du Premier ministre. "Nous en avons assez de ce gouvernement de gangsters, de bandits. Tout est corrompu" , explique l'un d'eux. "Nous voulons nous rapprocher des pays normaux, pas de la Russie" .

Ambiance tendue, donc. Les manifestants dénoncent toujours le revirement du gouvernement de Viktor Ianoukovitch, qui a suspendu la signature d'un accord d'association avec l'Union européenne pour finalement se rapprocher de la Russie.