Vidéo : Uber se lance dans le bateau-taxi à Istanbul

Le Bosphore, à Istanbul.
Le Bosphore, à Istanbul. (AFP)

Après la voiture, le bateau. Uber Turquie propose un service de traversée du Bosphore à Istanbul, une ville réputée pour ses embouteillages. Mais la concurrence est moins chère et mieux implantée. Pas sûr que le service lancé en juin 2015 surnage.


15 millions d’habitants, seulement deux ponts en service et un troisième en construction, Istanbul a été consacrée ville la plus embouteillée au monde par le fabriquant de navigateur Tom Tom.
 
Austin Kim, le patron d’Uber en Turquie a eu l’idée d’adapter le service à la voie maritime. Même principe, une appli sur smartphone permet de réserver un bateau-taxi et de partager la course (15 à 17 euros) à 10.
 
Mais cette fois-ci Uber n’écrase pas tout. Sur le Bosphore, la concurrence est vive et le service public bien développé. Pour 1,20 euros vous passez sur l’autre rive grâce à des bateaux-bus comparables aux «vaporetti» de Venise. Uber boat lancé en juin 2015, rame à se faire une place. Mais l’essentiel est peut-être de faire parler de soi !

 

Vous êtes à nouveau en ligne