Un avion russe abattu par la Turquie : Ankara envoie-t-elle un message à Moscou ?

FRANCE 2

En direct sur le plateau du 20 Heures, Étienne Leenhardt revient sur la décision des autorités turques.

Ce mardi 24 novembre, un avion russe a été abattu par la Turquie. Ankara affirme que l'avion aurait violé son espace aérien. La Russie conteste. "Les Turcs avaient déjà prévenu qu'ils n'hésiteraient pas à entrer en action en cas de violation de leur territoire ou de leur espace aérien. Mais il y a autre chose. Il y a en Syrie des groupes de combattants qui font la guerre à Bachar al-Assad et à son armée et qui sont directement soutenus par la Turquie. Des rebelles qui sont Syriens, mais qui appartiennent à la communauté turkmène de Syrie, qui parlent turc, qui sont même parfois armés par les Turcs et dont les villages en Syrie sont bombardés par les avions russes depuis que Moscou est entrée dans le conflit ", remarque Étienne Leenhardt.

De nombreux enjeux

"La Turquie a-t-elle saisi l'occasion pour envoyer un message à la Russie ? C'est une possibilité, c'est en tout cas la preuve qu'en Syrie il y a la guerre contre l'État islamique, mais il y a beaucoup d'autres enjeux. Des enjeux régionaux qui débordent désormais des seules frontières syriennes", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne