VIDEO. "On s'est inspiré de l'univers des contes de fées" : en Turquie, un projet immobilier tourne au film d'horreur à cause de la crise

FRANCE 2

Une ville fantôme aux faux airs d'un parc d'attractions. C'est en Turquie qu'une centaine de petits palais à l'abandon restent inhabités. Avec la crise immobilière, près de 1 000 entreprises du BTP ont fait faillite.

Au cœur de l'Anatolie, à quatre heures de route d'Istanbul (Turquie), 700 villas de style renaissance sont alignées sur les pentes de la montagne à Mudurnu. Une résidence insolite devenue, en l'espace de quelques mois, une ville fantôme désertée par les ouvriers. Le sinistre symbole des déboires immobiliers de la Turquie. "Notre projet s'inspire de l'univers des contes de fées", raconte Mezher Yerdelen, vice-président du groupe de construction Sarot.  

La crise n'épargne pas Istanbul 

Lancé en 2014, le projet a, au départ, suscité la curiosité. À 400 000 euros pièce, 300 personnes, souvent venues du Golfe, se sont rapidement laissées convaincre. Attirées, dit le promoteur, par le dépaysement et la vie de rêve qu'on leur promettait ici. Mais le conte de fées a vite tourné au film d'horreur, la surchauffe immobilière en Turquie a contraint l'entreprise à se déclarer en faillite. En l'espace de quelques semaines, ces châteaux fantômes sont devenus le symbole de la profonde crise immobilière en Turquie. Et la crise n'épargne aucune ville, pas même la tentaculaire Istanbul.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne