Turquie : quinze femmes arrêtées alors qu'elles manifestaient contre le sexisme

Le 4 mars, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes turques pour critiquer la politique menée par le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan. Les déclarations sexistes du président étaient particulièrement visées.

Quinze femmes ont été arrêtées par la police à Ankara, en Turquie, ce dimanche 4 mars. Des centaines de femmes s’étaient rassemblées dans le cadre d’une manifestation organisée quelques jours avant la célébration de la journée mondiale de la femme, le 8 mars. Mais la protestation a été violemment réprimée par les autorités turques qui ont eu recours au gaz lacrymogène et à des balles en caoutchouc pour disperser la foule.

L’état d’urgence a des conséquences sur l’oppression de femmes

Des manifestations se tenaient dans plusieurs villes du pays pour la paix, contre l'état d'urgence et contre le sexisme en Turquie. "Nous sommes sous le régime de l'état d'urgence depuis deux ans. C'est particulièrement difficile pour les femmes car cela accentue l'oppression que nous subissons et il est plus difficile d'avoir accès aux mécanismes de protection contre les violences masculines, comme le viol." déplore Feride, une manifestante à Istanbul. En 2017, 338 femmes sont mortes en Turquie sous les coups d'hommes, selon l’ONG "Nous arrêterons les féminicides".

Les manifestantes ont pris pour cible la politique menée par le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan et en particulier les déclarations du président turc sur le rôle des femmes, comme en juin 2016 où il déclarait : "Renoncer à être mère, c’est renoncer à une partie de l'humanité." ou encore en 2014 : "Vous ne pouvez pas traiter les femmes et les hommes de façon égale parce que leur nature, leur caractère, leurs habitudes et leur physique sont différents." Ces déclarations ont un impact sur l’augmentation du sexisme et les violences envers les femmes en Turquie, estime Feride : "Nous voyons des appels à la haine formulés par ceux qui sont à la tête du pays et cela a des conséquences sur nos concitoyens hommes, cela se transforme en violence dans la rue, à la maison et cette violence est dirigée contre les femmes."

Vous êtes à nouveau en ligne