Turquie : le candidat de l'opposition rafle la mairie d'Istanbul

FRANCE 3

L'émotion était vive dimanche 23 juin à Istanbul (Turquie), après l'annonce des résultats des élections municipales. Le candidat du Parti républicain du peuple, Ekrem Imamoglu, opposant au candidat du président Erdogan, a remporté la plus grande ville du pays.

Cela faisait très longtemps qu'Istanbul (Turquie) n'avait pas connu une telle fête. Dimanche 23 juin, des dizaines de milliers de personnes se sont donné rendez-vous dans les rues, sous une marée de drapeaux turcs déployés. Pourtant, des véritables scènes de liesse ont eu lieu après la victoire du candidat de l'opposition. "On va avoir la démocratie à Istanbul, l'unité, la fraternité", s'enthousiasme une passante.

Une première élection invalidée

Ekrem Imamoglu a rejoint plus tard dans la soirée la foule de ses partisans. Pour le nouveau maire d'Istanbul, c'est un début pour la Turquie. "Vous avez sauvegardé la réputation de la démocratie en Turquie sous le regard du monde entier (...) Merci Istanbul", a déclaré le vainqueur. Élu une première fois en mars dernier avec 13 000 voix d'avance, Ekrem Imamoglu avait vu le résultat invalidé après les recours du Parti islamoconservateur AKP. Cette fois, il l'emporte avec 800 000 voix d'avance. Un camouflet pour Erdogan.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne