Turquie : la victoire contestée de Recep Tayyip Erdoğan

FRANCE 2

Recep Tayyip Erdoğan a été réélu président de la Turquie dimanche 24 juin. Lui qui règne depuis 15 ans sur le pays l'a emporté dès le premier tour. Il sort de ce scrutin avec des pouvoirs élargis. L'opposition reconnaît sa défaite, malgré des fraudes constatées.

Réélu dès le premier tour dimanche 24 juin avec plus de 52% des voix, Recep Tayyip Erdoğan est sans conteste le maître de la Turquie. À Istanbul, dans le quartier populaire et conservateur dont il est originaire, ses électeurs n'ont pas douté une seule fois. Les sondages auguraient pourtant qu'il serait forcé de participer à un second tour.

Le président concentre tous les pouvoirs exécutifs entre ses mains

Le lendemain de premier tour est difficile pour Muharrem İnce, lui qui a réussi à faire douter Erdoğan et à faire rêver l'opposition. Le candidat de centre-gauche reconnaît les chiffres officiels et sa défaite. Grâce à la Constitution qu'il a taillée à sa mesure, Recep Tayyip Erdoğan concentre donc désormais tous les pouvoirs exécutifs entre ses mains. Cet hyperprésident est devenu le sultan qu'il a toujours voulu être.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne