Turquie-Europe : la crise diplomatique, une stratégie politique pour Erdogan

En direct d'Istanbul, Leïla Salhi fait le point sur la crise diplomatique entre l'Europe et la Turquie.

En jouant la tension avec ses voisins européens, le président Erdogan poursuit en fait une double stratégie. "D'abord, il faut replacer cette crise diplomatique dans le contexte politique turc. Recep Tayyip Erdogan sait pour l'instant que la victoire du "oui" au référendum est loin d'être assurée, référendum pour une réforme constitutionnelle qui doit renforcer ses pouvoirs", explique Leïla Salhi, en direct d'Istanbul (Turquie).

"Jouer sur la fibre nationaliste"

Plusieurs sondages donnent le "non" gagnant d'une courte tête. "Le président turc espère donc pouvoir compter sur la diaspora turque pour inverser la tendance et remporter ce référendum. Il faut savoir que les Turcs de l'étranger représentent plus de deux millions de votants potentiels. Mais cette crise diplomatique permet aussi au président Erdogan de jouer sur la fibre nationaliste", poursuit la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne