VIDEO. Turquie : des affrontements reprennent sur la place Taksim d'Istanbul

EVN

Les manifestants ont répondu à l'appel du collectif Solidarité Taksim, à l'origine de la contestation.

La police turque a fait usage de gaz lacrymogène et de canons à eau, samedi 6 juillet, pour refouler plusieurs milliers de personnes qui se rendaient sur la place Taksim d'Istanbul, le bastion de la fronde contre le gouvernement Erdogan. Réunis à l'appel du collectif Solidarité Taksim, à l'origine de la contestation, les manifestants se sont heurtés à l'imposant dispositif de la police anti-émeute qui leur barrait les accès à la place.

"Nous revenons vers notre parc pour remettre en mains propres, à ceux qui ont interdit son accès à la population, la décision de justice qui annule le projet destiné à retirer son identité au parc Gezi, à le priver de ses usagers et à le bétonner", avait annoncé le collectif dans un communiqué.

Le projet, défendu par le Premier ministre et ancien maire d'Istanbul Recep Tayyip Erdogan, prévoit la reconstruction d'une ancienne caserne ottomane à la place du parc et le creusement de tunnels, pour rendre la place aux piétons.

Vous êtes à nouveau en ligne