La Turquie d'Erdogan de plus en plus autoritaire

France 3

En Turquie, quatre mois après la tentative de coup d'État, la répression se poursuit. Les journalistes ne sont pas épargnés, à l'image du Français Olivier Bertrand.

Il est de retour à Paris. Le journaliste Olivier Bertrand, qui travaille pour le site d'information en ligne Les Jours, avait été arrêté vendredi alors qu'il était en reportage à la frontière turco-syrienne. Sur son compte Twitter, il se félicite de sa libération, mais, écrit-il, "ces quelques jours ne sont rien à côté de ce que vivent des milliers d'opposants en Turquie". C'est vrai que l'immense purge à laquelle se livre le pouvoir turc vise de plus en plus la presse.

L'UE armerait le PKK

Le 11 novembre, des policiers sont venus interpeller le patron du principal journal à l'aéroport d'Istanbul. Et quand des manifestants protestent contre l'arrestation de deux hauts responsables d'un parti prokurde, les forces de l'ordre les dispersent sans ménagement. L'UE s'émeut alors Erdogan accuse : "L'UE qualifie le PKK d'organisation terroriste et pourtant arme ses membres". Depuis le coup d'État raté de juillet, les frictions ne cessent de se multiplier. La Turquie de l'autoritaire président Erdogan et ses atteintes répétées aux libertés inquiètent sérieusement l'UE.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne