Libération du photojournaliste Mathias Depardon : "C'est fantastique !", réagit sa mère

Daniele Van de Lanotte lors d\'un rassemblement de soutien à son fils photojournaliste détenu en Turquie, Mathias Depardon, le 7 juin 2017. 
Daniele Van de Lanotte lors d'un rassemblement de soutien à son fils photojournaliste détenu en Turquie, Mathias Depardon, le 7 juin 2017.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Le photojournaliste Mathias Depardon va retrouver le sol français après près d'un mois de détention en Turquie vendredi 9 juin. Sa mère a exprimé son soulagement à franceinfo.

"C'est fantastique !", a confié Danièle Van de Lanotte, la mère du photojournaliste Mathias Depardon vendredi 9 juin. Son fils, emprisonné depuis près d'un mois par les autorités turques, a été libéré. Il rentrera en France en milieu de soirée, dans un aviion de ligne reliant Istanbul à Paris. Danièle Van de Lanotte a réagi et transmis sa joie sur franceinfo.

L'information a été confirmée par l'Élysée. Emmanuel Macron a appelé lui-même Danièle Van de Lanotte, ce qui l'a beaucoup touchée : "Je savais que c'était la bonne nouvelle, je le savais. Oh j'étais super heureuse ! Je ne pouvais pas le tenir dans mes bras mais je crois que si j'avais pu, je l'aurais fait."

Je suis super heureuse, dans les minutes qui viennent, on prend le vol, et on rejoint Mathias à l'aéroport. Danièle Van de Lanotte, mère du photojournaliste Mathias Depardonà franceinfo

Une fois son fils rejoint en Turquie, Danièle Van de Lanotte va essayer "de prendre le même avion que lui pour aller jusqu'à Paris", a t-elle ajouté au micro de franceinfo.  "On sera vers 10h [du soir] à Paris, c'est fantastique !" a-t-elle conclu. Elle avait pu rencontrer la vieille son fils détenu dans un centre de rétention de Gaziantep.

Installé en Turquie depuis cinq ans, Mathias Depardon a été arrêté le 8 mai par la police qui lui reproche d'avoir travaillé sans carte de presse.

"Je savais que c'était la bonne nouvelle, je le savais !", Danièle Van de Lanotte, mère du photojournaliste Mathias Depardon.
--'--
--'--